#2CrazyBoumOgreRouge

SAM 13/05/2017 - 21h - Entrée 5€

2ème Nuit Dingue fabriquée par l’équipe de l’asso L’Ogre Rouge dans ce chouette lieu qu’est l’Abbaye des Augustins à Saint Savinien.

 S’inscrire à l’événement sur Facebook

🔮 Programme de cette CRAZY BOUM #2 🔮

Vagina Town
https://vaginatown.bandcamp.com/
http://vagina-town.blogspot.fr/

« Vagina Town aurait pu être le titre d’un bouquin de Bukowski. Raté, c’est un groupe de rock. Mais un groupe qui n’a rien à envier à la prose décadente de l’Américain pour ce qui est d’allier stupre et sens du rythme. Parce que Vagina Town joue salement bien, vite et fort un punk-garage provocateur, charnel et incandescent, à des kilomètres des ersatz HetM du genre qu’on entend un peu partout depuis que le rock est redevenu bankable. On pense aux Stooges et au MC5 pour la sueur et l’énergie animale. Aux Buzzcoks pour l’efficacité des mélodies. Aux Cramps pour l’outrance et la mise en scène, le guitariste drapé dans une grande cape noire, la bassiste Gina Tsunami perchée sur talons, mini-jupe et bas sexy de rigueur. On nous bassinait depuis un moment avec la pièce Les monologues du vagin ; Vagina Town a inventé, version rock’n’roll, les dialogues du même nom.  »
Ouest France.

My Secretary
https://mysecretary.bandcamp.com/

« Enfants des 80’s, les quatre garçons de My Secretary sont issus d’une génération dont les grands frères et grandes sœurs ont permis d’ingurgiter de nombreuses orientations musicales, tant électriques que synthétiques. Une fois le tout mélangé, digéré, le groupe dégage un son identitaire, hybride »

Polar Polar Polar Polar
https://polarpolarpolarpolar.bandcamp.com/

« Énergie brute, organique et intensité sonore jubilatoire, tantôt secoué de rythmiques entêtantes et agité de spasmes, tantôt immobile et suspendu pour quelques moments d’apesanteur, le groupe affirme son goût prononcé pour le contraste.
Sombre et nerveux, comme un bon polar, « 32 Août », leur premier album, mêle transe et lourdeur, riffs déstructurés et moments d’apesanteur, maintenant l’auditeur sur un fil.
Sur scène, en sueur et en transe, le quatuor propose de se laisser emporter dans une danse frénétique, sourires aux lèvres. »